fbpx

Indonésie

L’Indonésie, en forme longue la République d’Indonésie, est un pays transcontinental principalement situé en Asie du Sud-Est. Avec, comptabilisées à ce jour, 13 466 îles, il s’agit du plus grand archipel au monde. Avec une population estimée à 265 millions de personnes, c’est le 4e pays le plus peuplé au monde et du 1er pays à majorité musulmane pour le nombre de croyants. L’Indonésie est une république dont la capitale est Jakarta.

Dans les premiers siècles av. J.-C., l’archipel indonésien est une importante région d’échanges avec l’Inde et la Chine au cœur d’un réseau centré sur le Fou-nan. Les chefs de ces cités portuaires indonésiennes adoptent des modèles culturels, religieux et politiques indiens. À partir du viie siècle, le centre des échanges se déplace vers le royaume de Sriwijaya dans le sud de Sumatra. Le viiie siècle voit se développer dans le centre de Java une riziculture prospère qui permet à différents royaumes de bâtir de grands monuments religieux. C’est le début de la période classique indonésienne.

Avec le déclin de la route de la soie, le détroit de Malacca devient un carrefour maritime majeur pour le commerce entre l’Indonésie et la Chine d’une part et l’Inde et le Moyen-Orient d’autre part. L’archipel indonésien est intégré à un réseau commercial international bientôt dominé par des marchands musulmans. Les princes des ports se convertissent progressivement à l’islam.

Au xvie siècle, l’âge des Grandes découvertes, les puissances européennes cherchent à accéder directement aux Moluques, région productrice d’épices. En 1511, les Portugais de Goa conquièrent Malacca et s’y établissent. Les Néerlandais les chassent en 1605. Au xviie siècle, ils éliminent leur rival dans l’Est de l’archipel, dans ce qui deviendra le royaume de Gowa, et s’établissent à Java. L’île est minée par les guerres de succession du royaume de Mataram qui cède peu à peu une partie de ses territoires aux Néerlandais. Au xixe siècle, les colonisateurs peuvent commencer l’exploitation économique de l’île et imposer leur loi au reste de l’archipel. Un mouvement national naît au début du xxe siècle. En 1945, Soekarno et Mohammad Hatta proclament l’indépendance de l’Indonésie. Les années 1950 sont marquées par de nombreux mouvements séparatistes. À la suite des événements de 1965-66, le général Soeharto prend le pouvoir. Il démissionne en 1998, ce qui permet au pays d’entamer le début d’un processus de démocratisation.

À travers ses nombreuses îles, l’Indonésie comprend de nombreux groupes distincts culturellement, linguistiquement et religieusement. Les Javanais forment la population la plus représentée sur le plan du nombre et de l’influence politique. En tant qu’État unitaire et que nation, l’Indonésie a développé une identité commune en définissant une langue nationale appelée « indonésien » (qui est une des formes du malais), et en respectant la diversité, le pluralisme religieux au sein d’une majorité musulmane.

Malgré sa forte population et ses régions densément peuplées, l’Indonésie comporte de vastes zones sauvages ce qui donne au pays une grande biodiversité même si ce patrimoine régresse à cause d’activités humaines en forte augmentation.

Source : Article Indonésie de Wikipédia en français
This error message is only visible to WordPress admins

Error: Hashtag limit of 30 unique hashtags per week has been reached. Feed may not display until 10 décembre 2019 5 h 28 min.

If you need to display more than 30 hashtag feeds on your site, consider connecting an additional business account from a separate Instagram and Facebook account.

No posts found.

No posts made to this hashtag.

Click here to troubleshoot